Déconnexion
1 Master | 9 spécialités | 22 parcours |
AccueilBEEM1 BEE

Contenu du parcours


Offre de formation

Vous trouverez en bas de ce tableau le descriptif détaillé des UE.

O = conseillé pour le parcours considéré. Les UE TC1, TC2, TC3 et TC4 s’imposent à tous les parcours.

Semestre 1

CodeIntituléECTSBEEEEGBIngéBIO(1)
TC1 Traitement des données 6 O O O
TC2 Les grands enjeux environnementaux 6 O O O
SB1 Ecole de terrain
6 O O O 5j
SB2 2 parmi 6
SB2a Le sol vivant 3 O O
SB2b Approches évolutives de la biodiversité 3 O O
SB2c‐MED2 Biologie de la conservation 3 O 2j
SB2d Aspects législatifs, réglementaires et administratifs de la gestion des espèces et des espaces 3 O
SB2e Bases génétiques des fonctions microbiennes 3 O 1j
SB2f Aspects juridiques et administratifs de la valorisation industrielle des bio-ressources 3 O
SB3 1 parmi 3
SB3a Paléoécologie et paléoenvironnement 6 O
SB3b‐MED4 Fonctionnement, intégrité et restauration des écosystèmes 6 O O 3j
SB3c Biologie du développement végétal et interactions plantes-microorganismes 6 O 1j

(1) UE incluant des jours de terrain

Semestre 2

CodeIntituléECTSSBEMEEGBVaBB(1)
TC3 Projet tutoré de première année 6 O O O 3j
TC4 Langues/Communication 6 O O O
SB4 2 parmi 5
SB4a Ecologie adaptative et écophysiologie animale 6 O O
SB4b Ecologie adaptative et écophysiologie végétale 6 O O
SIG Géomatique/SIG/Télédétection 6 O O O
SB4d-M15 Interactions microbiennes : aspects environnementaux et biotechnologiques 6 O 1j
SB4e Ecologie chimique, le langage de la nature 6 O
SB5 2 parmi 3
SB5a Méthodes en écologie animale 3 O O 2j
SB5b Méthodes en écologie végétale 3 O O
SB5c Méthodes d’analyses physico-chimiques et biologiques des sols 3 O O 1j
SB6 2 parmi 7
SB6a Ecologie du paysage 3 O O 1j
SB6b Ecologie des milieux de montagne 3 O O 3j
SB6c Ecologie des milieux méditerranéens 3 O O 1j
SB6d Ecologie des arthropodes terrestres 3 O O
SB6e Ecologie forestière et dendroécologie 3 O O
SB6f Ecologie des eaux continentales 3 O O O
SB6g Biotechnologies microbiennes 3 O 2j

(1) UE incluant des jours de terrain

Descriptif détaillé des UE :

PDF - 340.2 ko
descriptifs 2015-2016 des UE du M1 SET-BEE

27/01/16 - NK

Enseignements pratiques

En M1 BEE, l’immersion scientifique commence dés la rentrée !

Voyage d’études à Barcelonnette

SITUATION ET CONTEXTE

Mise en place en 2013/14, cette école de terrain d’une semaine se déroule dans les Alpes du Sud. L’objectif principal est de proposer aux étudiants une activité d’enseignement qui part d’un questionnement, puis définit un protocole expérimental, ensuite le recueil des observations sur le terrain et/ou en laboratoire et enfin le traitement statistique des informations. Planifiée en début d’année, elle est aussi l’occasion de l’intégration des étudiants qui suivent cette première année de master.
MOYENS ET OUTILS PEDAGOGIQUES
Cette école est organisée à Barcelonnette au Site d’Etude, d’Observation, de Logement et d’Accueil autour de la Nature et de l’Environnement en Ubaye (www.seolane.eu).
QUI CONTACTER ?
Responsable UE Ecole de Terrain :
Alexandre Millon (alexandre.millon@imbe.fr)
Intervenants :
Alex Baumel, Thierry Gauquelin, Raphaël Gros, Frédéric Médail, Daniel Pavon et Brigitte Talon.
LABELLISATION ACADEMIE D’EXCELLENCE
Ce programme a été financé par Académie d’Excellence, grâce à une labellisation par la fondation universitaire A*MIDEX
Pour plus d’information cliquez ici, site web du projet MedNet (A*MIDEX)

Parmi les nombreuses sorties de terrain, celle consacrée à l’écologie de la Sainte Victoire est présentée ci-après.

Sortie écologie du paysage à la Sainte Victoire

SITUATION ET CONTEXTE
C’est dans le cadre de leur cursus de Master 1 que les étudiants du parcours BEE, UE Ecologie du paysage (code SB6a), se sont rendus dans la réserve naturelle de la Sainte Victoire afin d’étudier et de quantifier les interactions entre différents groupes morphologiques de pollinisateurs et des plantes à fleurs des bandes enherbées. Le site de la Sainte Victoire a été choisi pour sa grande richesse floristique ce qui en fait un le lieu idéal pour l’étude des pollinisateurs.
OBJECTIFS ET PROGRAMME
Objectifs : Cette étude portait sur l’identification et la quantification des interactions entre groupes morphologiques d’insectes pollinisateurs et plantes à fleurs. L’objectif final de cette excursion était de comprendre ce qui influence l’abondance et la nature des interactions pollinisateur ? Notamment, la question principale portera sur l’influence du contexte paysager et du contexte locale sur la diversité et l’intensité des interactions mutualistes observées.
Principe : Cette analyse s’est déroulée dans 3 contextes paysagers différents. Ces paysages d’une superficie de 4 km2 ont été précédemment caractérisés par les étudiants lors des séances de travaux dirigés. Le premier contexte paysager était caractérisé de semi-naturel. Le second était en contexte urbain (située près de Puyloubier). Et le dernier était en contexte agricole, dans les vignes au pied de la Sainte Victoire. Les étudiants, répartis en groupes, ont donc réalisés des transects d’observation des interactions dans chaque contexte paysagers, en répliquant ces transect dans différents contextes locaux : un transect le long d’une haie, un transect le long d’un champ et un transect le long d’une friche/zone semi-naturelle.
MOYENS ET OUTILS PEDAGOGIQUES
Cette sortie a été organisée autour de Puyloubier, dans la réserve naturelle de la Sainte Victoire (lien).
QUI CONTACTER ?
Responsables UE Ecole de Terrain :
Benoit Geslin (benoit.geslin@imbe.fr)
Estelle Dumas (estelle.dumas@imbe.fr)
Thierry Tatoni (thierry.tatoni@imbe.fr)

Rédigé le 14 avril 2017 (CL)
Crédits photos : Aix-Marseille Université / Camille Lepaulard

Voici la présentation de la sortie qui a eu lieu à l’Observatoire de Haute Provence par les étudiants en Master 1.

Sortie Biodiversité et Fonctionnement de l’écosystème forestier à l’Observatoire de Haute Provence

SITUATION ET CONTEXTE
C’est dans le cadre de leur cursus de Master 1 que les étudiants du parcours BEE se sont rendus à l’Observatoire de Haute Provence dans le Lubéron dans le cadre de leur UE Ecole de terrain (SETAU3T). Cet observatoire astronomique du CNRS, connu pour la découverte de la première exoplanète en 1995 et comptant 14 télescopes dont 5 encore actifs est implanté au milieu d’une forêt de Chênes pubescents, Ce site a depuis diversifié ses activités avec notamment un pôle sciences de l’atmosphère (mesures LIDARs, spectromètres, ballons sondes) et un pôle écologie avec une station expérimentale environnementale, l’O3HP (Oak Observatory at OHP).
OBJECTIFS
Une analyse de la végétation sur place a tout d’abord été conduite afin de comprendre la mise en place et la structure de celle-ci dans ce contexte méditerranéen. La visite de la station expérimentale O3HP a permis de mieux comprendre les objectifs de cette station : comprendre le fonctionnement, la biodiversité et la dynamique d’une forêt méditerranéenne face aux changements climatiques. Dans la parcelle forestière O3HP équipée pour répondre à ces objectifs, les étudiants ont pu ainsi découvrir les passerelles installées au niveau de la canopée, le système original d’exclusion de pluie permettant de reproduire le changement climatique et le réseau de capteurs environnementaux.

La deuxième partie de cette sortie a été consacrée à des relevés de terrain :

  • relevées dendrométriques réalisés sur deux parcelles forestières différentes : une futaie et un taillis (comptage d’arbres présents sur chaque parcelle, mesure du diamètre et de la hauteur de chaque arbre présent)
  • prélèvement de sols afin d’évaluer ultérieurement la diversité biologique et la faune présente dans les sols.
MOYENS ET OUTILS PEDAGOGIQUES
Cette sortie a été organisée à l’Observatoire de Haute Provence.
QUI CONTACTER ?
Responsable UE Ecole de Terrain :
Thierry Gauquelin (thierry.gauquelin@imbe.fr)

Rédigé le 15 Juin 2017 (CL)
Crédits photos : Aix-Marseille Université / Camille Lepaulard

Projet tutoré M1

Les étudiants choisissent un travail d’étude appliqué commandité par :

  • des collectivités territoriales (Conseil Général, Conseil régional, communes, communautés de communes, syndicat mixte, GIP, …)
  • des bureaux d’études
  • ou proposé des équipes d’accueil du MASTER SET

Les étudiants sont encadrés par un tuteur qui est l’initiateur du projet. Le module comprend une initiation à la recherche bibliographique, une préparation à l’exposé oral, de sorties pédagogiques de terrain et un travail tutoré au laboratoire.

Voici les sujets proposés en 2015-2016 :

- Restauration écologique du coussouls : établissement de deux espèces pérennes à partir de graines. Buisson E. (IMBE)

- Faunes benthique et hyporhéique de la partie basse du Buech : réponses à des modifications du profil en long de la rivière. Claret C. (IMBE), Cavalli L. (IMBE)

- Réponse, interaction et structuration à multi-échelle des communautés végétales et microbiennes des sols. Criquet S. (IMBE), Luglia M. (IMBE)

- Diversité des peuplements de macroinvertébrés benthiques dans des lacs de haute altitude. Franquet E. (IMBE)

- Une nouvelle espèce invasive en Méditerranée ? Première analyse de la répartition géographique de l’abeille Megachile scluptularis en Bouches-du-Rhône. Geslin B. (IMBE)

- Influence de l’oxygénation de l’eau sur la dérive de crustacés amphipodes, approche expérimentale en milieu contrôlé. Kaldonski N. (IMBE)

- Géoréférencement des connaissances biotiques et abiotiques du bassin versant de l’Arc, rivière provençale. Kaldonski N. (IMBE), Raynal JC (IMBE/OHM-BMP)

- Détermination de la distribution potentielle de la Nivéole de Nice (Acis nicaeensis (Ardoino) Lledó, Davis & Crespo) et des enjeux liés aux changements globaux. Leriche A. (IMBE)

- Impact des nanoparticules d’argent (AgNPs) sur l’ontogenèse, la morphogenèse et la symétrie de la méduse Aurelia aurita (Cnidaria, Scyphozoa). Martin-Garin B. (CEREGE), Gadreaud J. (IMBE)

- Métabolisme de l’halophyte Inula crithmoides (Asteracea) au cours de la floraison estivale. Mévy P. (IMBE)

- Restauration écologique de l’Astragale de Marseille (Fabaceae) : inoculation contrôlée de
Rhizobiaceae. Miché L. (IMBE), Mirleau P. (IMBE)

- Sélection d’habitat et régime alimentaire chez la chevêche d’Athéna dans les vignobles méditerranéens. Million A. (IMBE)

- Réduction des précipitations dans un écosystème méditerranéen arbustif : impact sur l’inflammabilité de la litière au travers de changements dans sa qualité chimique. Ormeno E. (IMBE), Montes N. (IMBE)

- Composition des communautés du coralligène et génétique des populations d’une espèce bioconstructrice. Chenuil A. (IMBE), De Jode A. (IMBE)

- Caractérisation des facteurs du succès d’installation de Spartium junceum sur un point chaud du terril minier du Défens (Meyreuil). Etude de ses capacités stabilisatrices et de son utilisation dans le cadre d’une réhabilitation d’autre terril. Folzer H. (IMBE)

- Evolution annuelle du contenu hydrique chez les espèces ornementales utilisées dans les interfaces habitat-forêt : conséquence sur le risque d’incendie. Ganteaume E. (IRSTEA)

- Distribution et tendance démographique de la Chevêche d’Athéna dans des agrosystèmes méditerranéens. Hameau O. (LPO-PACA)

- Bilan hydrique et microclimat en forêt méditerranéenne : application aux peuplements de pin d’Alep. Prévosto A. (IRSTEA)

- Lombrics, ressources et richesse végétale : recherche des effets synergiques de leur combinaison sur les sols pour la restauration des parcs photovoltaïques. Gros R. (IMBE)

- Mise en place du suivi de la population de Lézard ocellé (Timon lepidus) sur le Grand Site Sainte Victoire par la méthode du Site occupancy. Bourgaud L. (Collineo)

- Caractérisation biologique et physico-chimique de l’environnement marin du golfe de Tadjourah. Daher A. (CERD Djibouti)

- Origine des traits de personnalité chez les fourmis. Blight O. (IMBE), Provost E. (IMBE)

- Potentialités allélopathiques des palétuviers et espèces compagnes des mangroves du Vietnam. Bousquet-Mélou A. (IMBE), Fernandez C. (IMBE)

- Etude des grenouilles vertes (Pelophlyax sp.) dans le secteur de l’Etang de Berre. Grimal F. (LPO)

- Quelles recommandations de gestion des infrastructures linéaires de transport sont faites en faveur de la biodiversité ? proposition de pistes d’amélioration. Vanpeene S. (IRSTEA)

- Importance relative de la reproduction dans la production de biomasse du pin d’Alep et ses variations avec le changement climatique. Vennetier M. (IRSTEA)

27/01/16 - NK