Déconnexion
1 Master | 9 spécialités | 22 parcours |
AccueilBEEM2P Parcours EEGB

Contenu du parcours


Descriptif général

Equipe pédagogique de parcours : Agathe Leriche (AMU), Alexandre Millon (AMU), Pascal Auda (AGIR Ecologique, bureau d’études en environnement), Laurent Tatin (CEN-PACA), Frédéric Médail (AMU)

Semestre Code Descriptif

Contenu
ECTS (1)
3 TC5 Langues / Outils de professionnalisation / Séminaires 6
3 EE7 Droit de l’environnement
Législation et règlements relatifs aux diagnostics environnementaux et aux documents de gestion ; montage ou suivi de dossiers de gestion des espaces et des espèces sur les plans juridiques et administratifs
3
3 EE8a Ecologie de la conservation : concepts théoriques
Connaissances approfondies en écologie de la conservation ; dynamique de populations ; espèces invasives ; génétique de la conservation ; articulation et complémentarité entre gestionnaires et scientifiques
3
3 EE8b Ecologie de la conservation : le réseau d’acteurs
Découverte du réseau d’acteurs et de leurs actions et des contraintes inhérentes aux politiques de conservations des aires protégées, des écosystèmes et des espèces
3
3 EE9a Méthodologie en écologie de la conservation : projets SIG
Ateliers tutorés de simulation de projet géomatique ; en collaboration avec des professionnels ; application des outils géomatiques aux problèmes d’expertise écologique et de gestion des milieux naturels et des espèces
4
3 EE9b Méthodologie en écologie de la conservation : modélisation statistique
Acquisition de compétences en écologie numérique appliquée à la gestion de la Biodiversité
5
3 EE10 Ateliers tutorés de simulation de projets professionnels pour EEGB
Travaux encadrés réalisés en groupes sur des projets et cas concrets dans le domaine de la conservation, d’expertise ou de gestion (espèces, espaces, impacts, plans de gestion)
6 5j
4 TC6 Stage, en France ou à l’étranger 30

(1) UE incluant des jours de terrain

10/04/15 - KM

TC5P

TC5P - Langue et communication

Description de ce module

EE7

EE7 - Droit de l’environnement

Le droit de l’environnement, quasi inexistant il y a une vingtaine d’années, a connu durant ces deux dernières décennies un essor important, à la hauteur de l’ampleur des problèmes rencontrés. Le droit de l’environnement concerne toutes les branches du droit, même si, en raison de l’importance des interventions de l’Etat et des collectivités locales, le droit public prédomine notablement. La demande émanant du secteur privé reste toutefois forte, en particulier des industriels confrontés à des problèmes d’application d’une législation complexe et souvent mal connue, des associations et des administrations.

L’une des forces de cette formation est de donner aux futurs gestionnaires de l’environnement l’opportunité de s’appuyer sur des connaissances solides en droit de l’environnement. L’objectif de ce module est en effet de connaître et de pratiquer le droit de l’environnement en sachant notamment comment chercher des fondements juridiques, comment utiliser le droit en tant que moyen et complément aux connaissances naturalistes, en vue de protéger plus efficacement la biodiversité et les milieux naturels.

Ce module, alliant aspects théoriques et pratiques (étude de cas concrets), permet aux futurs professionnels d’acquérir un profil complet et adapté au marché de l’emploi, répondant aux attentes des acteurs de territoires qui souhaitent des profils pluridisciplinaires ayant une capacité d’action face à une atteinte aux milieux ou encore des connaissances juridiques pour situer leur actions dans les grands principes du droit.

EE8a

EE8a - Ecologie de la Conservation : concepts théoriques

Ce module a pour objectifs principaux d’élargir la « culture générale » des étudiants sur les sciences de la conservation, appliquées aux animaux comme aux végétaux, et de consolider l’approche scientifique rigoriste de la préservation de la Biodiversité sous toutes ses formes.

Cette UE s’appuie sur les bases fondamentales de l’écologie de la conservation vues en M1 et développe plus particulièrement 3 grandes thématiques : Génétique de la Conservation, Invasions Biologiques, Dynamique des Populations. Ces cours seront également l’occasion de discuter de l’utilisation concrète des concepts généraux (interactions trophiques, stochasticité environnementale, etc.) dans des cas d’études précis portant sur différents groupes taxonomiques (plantes et animaux). Ce module s’appuiera finalement sur deux journées de conférences-débats où les étudiants présenteront une synthèse bibliographique sur un sujet de leur choix (au sein d’une des grandes thématiques).

EE8b

EE8b - Ecologie de la Conservation : le réseau d’acteurs

Dans cette UE, un ensemble de professionnels d’origines diverses (chercheurs, gestionnaires, milieu associatif, bureaux d’études) proposent des interventions couvrant un large panel de disciplines et de modèles d’études : génétique de la conservation, gestion des espèces invasives, synégétique, mesure de la Biodiversité, typologie des habitats, application de la modélisation à la conservation, politiques régionales, plans nationaux d’action, bases de données naturalistes, réseaux collaboratifs, systèmes d’entreprises etc. Il est plus particulièrement demandé à chaque intervenant de présenter des cas d’étude concrets relatifs à des programmes de conservation d’espèces, d’espaces ou d’écosystèmes.

L’objectif de cette UE est de permettre aux étudiants de rencontrer différents acteurs de l’environnement en France, à la fois pour améliorer leurs connaissances sur les acteurs de leur futur domaine professionnel, agrandir leur réseau de connaissances naturaliste et professionnel, et de les confronter aux contraintes inhérentes aux politiques de conservations des aires protégées, des écosystèmes et des espèces.

EE9a

EE9a - Méthodologie en écologie de la Conservation : projets SIG

Le module de méthodologie en géomatique et systèmes d’information géographique (SIG) fonctionne en M2 EEGB sous la forme de projet tutoré en collaboration avec des structures impliquées dans la gestion et la conservation de l’environnement. Il ne s’agit plus ici tant d’apprendre à manipuler des données spatiales et se servir d’un logiciel (compétences techniques qui doivent être acquises en M1), mais plutôt de monter un projet SIG autour d’une problématique donnée, en définissant l’ensemble de la chaîne de traitement, depuis la définition de la réponse SIG possible à la problématique écologique à la restitution du projet aux "commanditaires", en passant par la compréhension des données puis leur traitement et analyse.

Encadrés par un enseignant spécialiste des SIG, les étudiants travaillent par petits groupes sur des projets concrets appliqués à la conservation et/ou la gestion, proposés par une ou plusieurs structures professionnelles. Les résultats sont généralement utilisés voire diffusés par les chargés de mission. Les sujets varient chaque année car ils dépendent des thématiques prioritaires des structures professionnelles impliquées.

Projets mis en place en 2010-2014

  • Détermination d’îlots de sénescence par l’utilisation de système d’information géographique (SIG) dans le Parc Naturel Régional du Queyras (PNR du Queyras)
  • Etude de la faisabilité de la transplantation expérimentale de zostères dans l’étang de Berre (GIPREB)
  • Mise en place d’une méthode d’évaluation de la densité et de la connectivité du bocage du Champsaur en 2009 par photo-interprétation (Parc National des Ecrins)
  • Suivi physionomique de l’alpage de la Rouanette dans le Parc National des Écrins (Parc National des Ecrins)
  • Etat des lieux de l’occupation des sols du pourtour des rives de l’Etang de Berre et des sites Natura 2000 adjacents par photo-interprétation (GIPREB)
  • Détermination de nouvelles zones de présence potentielle de deux espèces patrimoniales, le Chardon bleu (Eryngium alpinum) et la Potentille du Dauphiné (Potentilla delphinensis) en vue de prospections futures (Parc National des Ecrins)
  • Réalisation de profils de baignade relatifs aux plages de l’étang de Berre (GIPREB)
  • Mise en place du protocole de suivi par plaques de trois espèces de reptiles dans la Réserve Biologique Intégrale des Maures (ONF)
  • Mise en place du protocole de suivi par plaques de trois espèces de reptiles dans la Réserve Biologique Intégrale des Maures (ONF)
  • Evaluation de deux protocoles pour le suivi de l’évolution de l’occupation du sol au sein du Parc National des Ecrins (PNE)
  • Valorisation d’une zone naturelle via la mise en place de boucles de randonnée découverte habitats/faune/flore (ONF)

EE9b

EE9b - Méthodologie en écologie de la Conservation : modélisation statistique

Ce module vise à renforcer et à développer la « boite à outils » numérique des étudiants à partir d’une approche de type Ecological Detective (Hilborn & Mangel 1997), visant à confronter les données recueillies à différents modèles conceptuels. Typiquement, les différentes méthodes feront l’objet d’une journée thématique composé d’une matinée théorique et d’une après-midi mise en pratique à partir de données écologiques réelles. Une première journée est consacrée aux stratégies d’échantillonnage et à la notion d’observation imparfaite des processus écologiques (détectabilité). Puis les méthodologies suivantes seront étudiées : modélisation des relations écologiques (modèle linéaire généralisée), estimation de la taille des populations (Capture-Recapture [vu en M1], Distance Sampling, modèles hiérarchiques) et de leur distribution (Modèles de niches Maxent, modèles hiérarchiques), Analyse de survie (Capture-recapture Mark), Analyse de viabilité des Populations (projections matricielles R), Théorie de la décision et gestion adaptative, Analyse de la fragmentation des habitats.

EE10

EE10 - Ateliers tutorés de simulations de projets professionnels

Atelier "conservation des espèces"

Cet atelier est réalisé sous la forme d’une école de terrain, qui se déroule actuellement en début d’année universitaire (4 jours), en collaboration avec des structures gestionnaires variant selon les années (Parc National de Port Crau, Réserve Naturelle Nationale des Maures, Tour du Vallat...)

Son objectif est de permettre aux étudiants d’appréhender la problématique de la méthodologie en écologie de la conservation et notamment dans le cadre de suivi des espèces.

Il est proposé aux étudiants une initiation au cheminement scientifique dans un contexte de conservation, leur permettant d’appliquer les concepts écologiques et méthodologiques appréhendés dans les UE EE9 (méthodologie) au suivi d’une espèce sur un territoire protégé.

Encadré par deux enseignants, les étudiants doivent définir et spatialiser un protocole de suivi de l’espèce considérée, récolter les données sur le terrain, analyser et interpréter les résultats, puis rédiger un rapport synthétique qui sera transmis aux chargés de mission de la structure partenaire.

Durant cette école de terrain, sont également organisées, dans la mesure du possible, des rencontres avec les différents acteurs locaux du territoire afin de confronter les étudiants aux contraintes inhérentes aux politiques de conservations des aires protégées, des écosystèmes et des espèces.

Il s’agit pour finir de jours particulièrement conviviaux qui participent nettement à la dynamique de la promo !

Atelier "conservation des espaces"

Mise en place d’un plan de gestion, collaboration CEN PACA, 1 journée terrain
..........Mise à jour en cours.............

Atelier "étude d’impacts environnementaux"

De par leur formation pluridisciplinaire en écologie, conservation, SIG et législation, les étudiants du parcours EEGB sont susceptibles de participer à la réalisation d’études d’impacts (au sein de bureaux d’études en environnement) ou de les consulter dans le cadre de leur activité. Il est donc important que les étudiants disposent de bases nécessaires à la réalisation d’un volet naturel d’études d’impacts afin de pouvoir monter des dossiers réglementaires solides voire de juger de la qualité du document.

Cet atelier a pour objectif d’initier les étudiants au déroulement d’une étude d’impact, notamment du point de vue des aspects naturels. Les grandes étapes d’un volet naturel d’étude d’impact sont ainsi abordés précisément (contextualisation, bibliographie, définition de protocoles, inventaires/diagnostic sur une zone d’étude, analyse des impacts, définition de mesures, cas particuliers, concertation avec porteurs de projet, services de l’Etat et autres acteurs locaux). Ce module est entièrement encadré par un écologue de profession, spécialisé dans la prise en compte de la biodiversité.

Afin d’appliquer les principes présentés en cours, les étudiants sont confrontés à une mise en situation et doivent réaliser un volet naturel d’étude d’impact complet. Différents cas d’études sont ainsi proposés et les étudiants doivent réaliser eux-mêmes leur propre étude, avec l’assistance de l’écologue. Ces cas comprennent une visite de terrain, une phase bibliographique, une analyse des impacts du projet initial, un jeu de rôle entre les écologues apprentis et un porteur de projet, afin de convenir de l’évolution du projet et d’éventuelles adaptations à prévoir. Cette mise en situation permettra aux étudiants d’avoir les bases suffisantes pour intégrer des bureaux d’études en environnement, mais aussi de comprendre les difficultés/limites rencontrées dans ce genre d’activité (contraintes techniques, temporelles, financières, politiques,…) et surtout de mieux évaluer la qualité d’une étude en fonction de la méthodologie utilisée, des évaluations réalisées et des mesures définies.

Atelier "connaissance et stratégie de protection des habitats"

..........Mise à jour en cours.............

Atelier "gestion des zones humides"

..........Mise à jour en cours.............

TC6 Stages

Word - 11.1 ko
Formulaire proposition de stage
M2 SBE EEGB

Si vous souhaitez proposer une offre d’emploi ou de stage, veuillez prendre connaissance des objectifs pédagogiques et professionnels ci-dessous et contacter la responsable du master agathe.leriche@imbe.fr
ou remplir le formulaire ci-contre

Objectifs pédagogiques et professionnels du stage

Le stage permet aux étudiants de confronter et d’appliquer les connaissances acquises lors des enseignements aux réalités du monde professionnel. Le stage doit permettre à l’étudiant de mettre en application les savoirs acquis et d’acquérir les savoir-faire de la structure d’accueil tout en lui apportant ses propres connaissances et expériences, ainsi qu’un regard neuf sur une problématique donnée. Il est attendu du stage qu’il permette à l’étudiant de s’approprier un sujet d’étude et sa mise en œuvre, si possible sur l’ensemble des étapes qui le caractérisent, de la définition des protocoles et méthodologie à la définition de préconisations, en passant par la mise en place des protocoles sur le terrain et la récolte et l’analyse des données. Au delà de son sujet pratique, l’étudiant doit pouvoir durant son stage, s’imprégner du fonctionnement de sa structure d’accueil, de son implication dans le paysage environnemental et des relations entre les différents acteurs mis en jeu sur sa thématique. Cette expérience doit également représenter pour l’étudiant une occasion de consolider son réseau professionnel.

Recherche de stage

De part son réseau naturaliste et professionnel, l’étudiant peut avoir dès sa candidature au M2 EEGB un sujet et un financement de stage. Cependant, les étudiants recherchent généralement activement leur stage au cours du premier semestre (actuellement, la plupart des structures choisissent de faire passer des entretiens aux candidats pré-sélectionnés sur dossier). Ils sont en cela orientés par l’équipe pédagogique, qui les aide notamment dans la définition de leur projet professionnel et la "décortication" des annonces de stages. La formation ayant plutôt bonne presse auprès des structures de gestion, le responsable de master reçoit généralement beaucoup d’offres de stage qui sont transmises aux étudiants. Le stage peut être réalisé en France comme à l’étranger. Une fois le choix de l’étudiant arrêté, le sujet de stage doit être validé par le responsable de parcours en termes d’adéquation de thématique et de niveau avec le M2 EEGB et de conditions d’accueil.

PDF - 110.6 ko
Liste complète des stages 2010 - 2014

Exemples de structures d’accueil et sujets de stages depuis 2010

En France

BUFO, Participation à l’évaluation du statut de conservation du triton crêté en Alsace
CREN Poitou Charentes, Évaluation de l’état de conservation de parcelles de landes dans le cadre de la rédaction de Documents d’Orientation pour la Restauration et la Gestion
ECOMED, Validité scientifique des protocoles d’inventaires chiroptères réalisés par ECOMED et solutions pour s’en approcher
Nature Midi Pyrénées, L’état de conservation des populations de Cistude d’Europe (Emys orbicularis) en Midi-Pyrénées
ONF, Analyse de l’efficacité et de la pertinence des mesures compensatoires appliquées dans le cadre de destructions d’espèces végétales en région méditerranéenne
WWF, Inventaire des forêts anciennes de Méditerranée, description de leur naturalité et application à la gestion
Parc naturel Régional des Monts d’Ardèche, Définition d’un plan d’action en faveur du sonneur à ventre jaune dans le PNR des monts d’Ardèche
Parc National des Ecrins, Etat des lieux, répartition et évolution des populations de Potentille du Dauphiné dans le PNE
Syndicat mixte des massifs concors Ste Victoire, Restauration des habitats de pelouses naturelles du site Natura 2000, priorisation des interventions
ECO-MED, Prise en compte de la biodiversité dans les aménagements photovoltaïques
Conservatoire Botanique National de Bailleul, Contribution à la stratégie de lutte contre les population d’espèces exotiques envahissantes en Picardie
Biotope Corse, Délimitation et inventaire de deux zones naturelles d’intérêt écologique faunistique et floristiques sur le littoral Corse
Institut français de la Vigne et du Vin, Restauration et valorisation d’aménagements écologiques au sein du paysage viticole
Syndicat Mixte de Gestion du PNR Verdon, Suivi de population d’Outardes canepetières et évaluation de la mise en œuvre de MAEt et proposition d’actions complémentaires
IMEP, Etude préliminaire à la restauration écologique du site industriel de l’Escalette dans le contexte de la création du Parc National des Calanques
Colineo, Etude des populations de lézards ocellé de la chaîne de l’étoile et du massif du Garlaban
LPO, Etude et conservation de la Chevêche d’Athéna dans les agro-systèmes du PNR du Luberon
Office National des Forets - Bureau d’études interdépartemental Var/Alpes-Maritimes, Inventaire, cartographie et analyse écologique des habitats d’intérêt communautaire d’un site du réseau Natura 2000
Parc national des Calanques, Etude de la dynamique et de la sensibilité de la perdrix rouge (Alectoris rufa) à la prédation du renard et de la fouine.
Conservatoire des espaces Naturels de Haute-Savoie, Reintroduction du gypaete barbu dans les Alpes
Conservatoire d’espaces naturels Isère, Etude comparative des fluctuations interannuelles d’effectifs de tritons ponctués et crapauds communs en migration prénuptiale vers la tourbière du Grand Lemps

A l’étranger

Forest and BIrd royal society of New Zealand, Management and pest control in a mainland island : Assessment of the predator control efficiency
CSIRO TERC, Suivi post-éradication de l’impact de l’invasive Anoplolepis gracilipes sur les communautés de fourmis locales à Arhnem Land, NT, Australie
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Les habitudes alimentaires de la Petite Nyctale Aegolius acadicus en sapinière à bouleau blanc du Québec : intérêts pour la conservation de l’espèce
Acopian Center for Conservation Learning, Hawk Mountain Sanctuary, Movement ecology of Turkey and Black vultures based on intercontinental road surveys
Cape Breton Highlands National Park, Le coyote : nature de l’utilisation des sites définis comme hautement actifs (terrier, chasse) et focus sur un potentiel comportement de prédation sur l’élan
Corporation National Forestière du Chili, Diagnostic floristique, base pour la définition de lignes d’action en gestion, en mitigation des menaces et restauration écologique
Ente Parco delle Madonie (Parc National Sicile), Suivi floristique sur des zones de paturages en Sicile




Plaquette BEE
Dépliant BEE

Responsable M2 – EEGB

Alexandre Millon
alexandre.millon@imbe.fr