Déconnexion
1 Master | 9 spécialités | 22 parcours |
AccueilMAEVAM1-M2RP GEC

Stages M2 GEC 2016

La liste des stages de second semestre des étudiants de Master 2 vous permettra d’avoir une bonne idée de la diversité des profils et des actions en débouchés de la formation GEC.

Ces stages ont eu une durée de 4 à 6 mois.
Si vous souhaitez contacter l’un de ces étudiants pour informations complémentaires, nous pouvons faire le lien sur simple demande.


Etudiant : Mikael Royon
Intitulé  : Chargé(e) d’étude et communications
Structure d’accueil : GERES, Aubagne

Descriptif :
Au sein d’INFOCC, vous travaillerez en appui sur les activités suivantes :

Réalisation de l’Etat des lieux de la compensation carbone en France - Edition 2016

  • Mise à jour du questionnaire et de la grille méthodologique de collecte de données à récolter auprès de l’ensemble des opérateurs de compensation carbone en France.
  • Collecte, traitement et analyse des données des opérateurs français de la compensation carbone : nombre de tonnes compensées, nombre de projets, nombre et type de partenaires, etc.
  • Ecriture de la synthèse en coopération avec le tuteur de stage

Brèves d’actualités et veille sur Changements climatiques et Economie du carbone

  • Rédaction de brèves à poster en ligne chaque semaine sur les sujets climat et économie du carbone
  • Veille sur les sujets Compensation carbone, Climat et Economie du carbone

Communication et relations presses

  • Animation du compte Facebook
  • Aide à la mise en oeuvre de campagnes presse
  • Identification d’évènements
  • Accueil et traitement des demandes d’informations arrivant à INFOCC

Etudiant : Freddy Imbert
Intitulé : Management des risques QSE Logistique et achats
des chantiers électriques HT/THT
Structure d’accueil : INABENSA FRANCE S.A.S., Vitrolles

Descriptif :
Saisie et suivi des questionnaires GES dans le logiciel (CO2) Gestion des homologations nouveaux fournisseurs sur le logiciel SAP Organisation de divers transports de marchandises Mise à jour du logiciel Excel le parc de voitures (à améliorer sur Access si possible). Préparation des EPI et saisie dans un logiciel Excel (à améliorer à Access si possible) Participer à l’inventaire des appareils de mesure (pied à coulisse, théodolites, dynamomètres…) Réception, vérification et classement de la marchandise fournisseur. Trouver opportunités d’amélioration dans différents domaines : Qualité, environnement, sécurité, efficacité énergétique.

 Résumé du mémoire :
Le poste que j’ai pu occuper durant ce stage concernait avant tout un travail opérationnel et de gestion. Que ce soit la gestion du temps, des moyens humains, matériels ou des travaux, une grande partie de ces taches se situent en amont du déroulement des chantiers alors que d’autres pendant la réalisation et sa finalisation. Ceci a contribué à la préparation des chantiers qui a pour but principal de rendre le travail réalisable en toute sécurité pour le travailleurs et l’environnement. Le résultat d’une préparation de chantiers réussie est une bonne qualité des livrables à un moindre coût tout en contrôlant au maximum les risques d’accidents présents. Alors qu’une bonne gestion de réalisation permet de mieux s’adapter à des contraintes imprévisibles au préalable. Suite à des modifications de la structure de l’organisation tout au long du stage, ma mission à été de décharger les responsables QSE, achats-logistique et chargés d’affaires de certaines tâches qui constituent les chantiers et les installations dont ils sont responsables. De ces modifications en découlent de graves problèmes financiers qui atteint le groupe ABENGOA basé en Espagne, ce qui a motivé à la direction de minimiser leurs effectifs en gardant le même volume d’ouvrages. La surcharge de travail pour les salaries et géré constamment avec les moyens disponibles, tout en intégrant les principes de proximité, de précaution et d’amélioration en continu propres d’un système de management de l’environnement.


Etudiant : Julie Laurent-Baby
Intitulé : Participer au projet économie circulaire territorial porté par le CBE Sud Lubéron
Structure d’accueil : Comité du Bassin d’Emploi Sud LUBERON (association)

Descriptif :
"Je suis en charge d’un projet d’économie circulaire à l’échelle d’un bassin d’emploi soit 29 communes adhérentes à 3 communautés de communes dont la CPA, la COTELUB et le CCPL (qui va disparaitre)."

Le projet intervient à la suite d’un pré-diagnostic qui a identifié l’économie circulaire comme un levier de cohésion (tiraillement économique du territoire entre 3 bassins d’emploi) et de développement territorial.

L’objectif du projet est d’établir un cadre d’analyse de l’ensemble des dynamiques territoriales de proximité et leur contribution à un modèle de développement économique durable.

La démarche tient autour de 4 axes :

  • établir un diagnostic et une analyse des stratégies de développement et des flux d’un panel de 30 entreprises devant alimenter une base de données de flux et compétences territoriales (approche technique)
  • diagnostic participatif sur 3 panels (entreprises, citoyens, institutionnels) d’une vingtaine de personnes
  • étude filière
  • actions de communication

Etudiant : Marine Tranchant
Intitulé : Réalisation du profil de vulnérabilité de la Guadeloupe au changement climatique
Structure d’accueil : Agence De l’Environnement et de Maîtrise de l’Energie (ADEME) Guadeloupe

Descriptif :
Créer une série d’indicateurs permettant suivre l’évolution du territoire face au changement climatique. Les indicateurs devront couvrir diverses thématiques telles que : •La météo •L’agriculture •La vulnérabilité du territoire et les risques naturels •La biodiversité •La santé •L’urbanisme et l’aménagement •Etc…. -Définir les données à collecter, - Définir également les modalités de collecte de ces données et la périodicité de collecte, - Collecter les données et procéder aux tests de cohérence, - Analyser les données et établir le profil de vulnérabilité du territoire au changement climatique -Participer à la publication bisannuelle de l’Observatoire Régional de l’Energie et du Climat (OREC) sur le climat (partie : profil de vulnérabilité du territoire).

Résumé du mémoire :
La vulnérabilité au changement climatique est une problématique récente et à fort enjeu car son intégration dans les politiques publiques permet de minimiser l’impact du changement climatique sur les territoires et les populations. La Guadeloupe de part son caractère insulaire en zone tropicale est fortement concernée par ces questions. Mais par quel moyen peut-on évaluer et suivre la vulnérabilité de la Guadeloupe au changement climatique afin de permettre une meilleure intégration de cette problématique dans les politiques publiques ?
La méthode utilisée est l’outil « Impact’Climat » développée par l’Agence de l’Environnement et de Maîtrise de l’Energie (ADEME). La vulnérabilité est obtenue d’une part, grâce à l’analyse de la sensibilité permettant de réaliser une photographie de l’état du territoire « à l’instant t » et, d’autre part, par l’analyse de l’exposition du territoire au changement climatique et à ses aléas climatiques. L’étude s’est intéressée à l’impact du changement climatique sur les milieux, la population et les activités décliné en 7 grands domaines : la biodiversité, la ressource en eau, l’aménagement du territoire, la santé, le tourisme, l’agriculture, la pêche, les activités industrielles et l’énergie. Dans chaque domaine a été sélectionné un ou plusieurs indicateurs de suivi.
L’application de cet outil à l’échelle régionale a permis de faire un état des lieux des données disponibles en Guadeloupe et de réaliser une matrice de vulnérabilité mettant en avant les domaines les plus vulnérables selon notre connaissance actuelle. Ainsi les domaines nécessitant une plus grande réflexion sont l’agriculture et l’aménagement du territoire. Ces réflexions couplées à une gestion adaptative permettraient de diminuer la vulnérabilité du territoire au changement climatique.


Etudiant : William Nait Mazi
Intitulé : Concevoir la stratégie de valorisation de la démarche RSE de la marque Naturactive et décliner la mise en oeuvre de la stratégie RSE de façon opérationnelle
Structure d’accueil : Laboratoires Pierre FABRE ; Castres

Descriptif :
Concevoir la stratégie de valorisation de la démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) de la marque Naturactive - Décliner et mettre en oeuvre la stratégie RSE de façon opérationnelle - Assurer une veille active de la concurrence directe et indirecte - Suivre les opérations réalisées sous forme de reporting et évaluer leurs retours sur investissement.

Résumé du mémoire :
La démarche RSE de Naturactive est liée à son ADN issus de l’histoire des laboratoires Pierre Fabre dans la région tarnaise et sa volonté de proposer des solutions de santé d’origine naturelle. Elle illustre l’expertise de la marque qui propose des actifs de qualité respectueux des normes et des matières premières. En s’assurant du respect des attentes de ses parties prenantes la marque s’intègre parfaitement dans le concept de développement durable.
Ce stage propose d’établir une valorisation de cette démarche afin d’en faire un atout commercial et créer de l’attachement à la marque et entrainer une préférence dans l’acte d’achat. C’est également une réponse aux attentes des pharmaciens et consommateurs qui est proposée par le biais des actions mises en place par Naturactive.


Etudiant : Adrian Pocci
Intitulé : Management Environnemental
Structure d’accueil : Orange /UPR SE, Marseille

Descriptif :
Orange France souhaite élargir sa certification ISO 14001 pour viser un périmètre quasi global. Au sein de l’équipe en charge de la maintenance des équipements de l’environnement technique du réseau fixe, vous serez sous la responsabilité du Responsable Opérationnel Environnement (ROE) et en lien avec le Responsable Système Management Environnemental de l’Unité. Vous contribuerez à la mise en oeuvre et au suivi du SME en particulier dans la gestion des dossiers ICPE et des déchets relatifs aux activités techniques de l’Unité. D’autre part, la veille réglementaire pour les installations de l’environnement technique fera partie de la mission au même titre que la mise en oeuvre des plans d’actions avec à l’appui des visites de conformités sur sites qui seront à réaliser avec notre ROE. Vous participerez aux différents audits internes programmés sur 2 sites stratégiques de Direction Opérationnelle Centre-Est (Lyon) et Sud-Est (Marseille), avec un audit de certification pour ce dernier.


Etudiant : Rémi Lingueglia
Intitulé : Comment des outils peuvent permettre
une prise de conscience et une atténuation
des émissions de gaz à effet de serre
des ménages ?
Structure d’accueil : TEC Conseil, cabinet de conseil et de recherche en politiques climatiques, Marseille

Résumé du mémoire :
Les ménages sont responsables de près de 50% des émissions mondiales de CO2. Le projet européen HOPE, lancé en 2015, a pour objectif de comprendre et connaître les préférences de ces ménages dans un but de réduction des émissions de gaz à effet de serre. En charge des enquêtes de ce projet, j’ai constaté que les ménages avaient un besoin d’informations, de dialogues et de suivis afin d’adopter des comportements moins émissifs. J’ai aussi constaté une
méfiance vis à vis des politiques climatiques.
Ce mémoire se constitue d’une analyse des outils à destination des ménages qui peuvent les aider à prendre conscience de leurs « empreintes carbone » afin d’adopter des actions moins émettrices en gaz à effet de serre. De plus, une attention toute particulière est portée sur les potentiels de réductions d’émissions de ces ménages, via l’outil du projet HOPE et la solution domotique « My-Orchestra », qui de par ces caractéristiques, peut permettre des éductions
d’émissions de gaz à effet de serre à l’échelle d’un ménage.


Etudiant : Jérémy Fischer
Intitulé : Les ménages face au changement climatique :
comment intégrer les ménages dans les politiques
d’atténuation locales ?
Structure d’accueil : TEC Conseil, cabinet de conseil et de recherche en politiques climatiques, Marseille

Descriptif :
Préparation et réalisation de l’enquête simulation (quantitative/ qualitative) auprès de 80 à 120 ménages CPA - enquête simulation analyses résultats contribution aux autres missions du cabinet dans le domaine consommation / carbone.


Etudiant : Mélodie Mara
Intitulé : Accompagnement de la Mairie de Septèmes-les-Vallons dans sa démarche Agenda 21
Structure d’accueil : Mairie de Septèmes-les-Vallons (13)

Descriptif :
La commune a lancé une démarche Agenda 21 en décembre 2014. Plusieurs outils ont été créés afin de mener le diagnostic territorial. Il convient aujourd’hui de réaliser une synthèse des actions engagées par la Commune, selon une grille de lecture que nous avons mis en place, sur les 4 piliers environnement, économie social et culture. Ceci viendra finaliser la partie diagnostic , avant d’entamer la concertation avec la population.

Résumé du mémoire :
Dans le cadre de mon master 2 SET – Spécialité MAEVA, parcours Gestion, Environnement, Climat, j’ai effectué un stage de 5 mois au sein de la Mairie de Septèmes-les-Vallons afin de l’accompagner dans sa démarche Agenda 21. En effet, le 11 décembre 2014, la mairie de Septèmes-les-Vallons a décidé d’entreprendre une démarche Agenda 21 avec pour objectif l’élaboration d’un plan d’action pour le 21ème siècle en faveur du développement durable. Ma mission a consisté à réaliser un état des lieux des actions communales en m’appuyant sur le projet d’administration mais aussi en effectuant des entretiens individuels avec chaque service. J’étais également en charge d’organiser le début de la phase de participation citoyenne et ce notamment au travers de la réalisation d’un questionnaire visant à connaître les habitudes et les attentes des septémois en matière de développement durable. La participation citoyenne implique également une phase de concertation qui se matérialisera au travers de la réalisation de cinq ateliers (thématiques, intergénérationels, territoriaux) qui prépareront l’arrivée du forum « la vie au quotidien et le développement durable à Septèmes » prévu pour le samedi 11 février 2017. La lecture du tableau d’état des lieux des actions communales montre bien que la commune oeuvre en faveur du développement durable mais il permet surtout de souligner les points sur lesquels il convient de renforcer l’action communale. Le questionnaire permet quant à lui de mettre en évidence l’insuffisance de la communication de l’action communale auprès des administrés. En conclusion, nous constatons qu’il faut améliorer la communication et impliquer davantage les administrés. Les ateliers auront donc pour objectif de communiquer sur l’action communale et de susciter l’envie chez les administrés de s’impliquer davantage et ce notamment en recueillant de leur part une inscription pour le forum à venir.


Etudiant : Romain Michelangeli
Intitulé : Analyse de la relation entre le climat local et la distribution spatiale du vignoble de côtes de Provence. Application à deux domaines viticoles de l’appellation Sainte Victoire
Structure d’accueil : Aix Marseille Université Laboratoire Population Environnement Développement

Descriptif :
Analyse SIG du vignoble de côtes de Provence, de l’appellation Sainte Victoire, et de deux domaines Grand boise et Saint Serre. -Travaux de cartographie, analyse des bases de données numériques, télédétection, statistiques descriptives -Rencontre avec des acteurs (exploitants et associations) de l’appellation Sainte Victoire -Mise en place d’un réseau de mesures météorologique sur un des deux domaines retenu. -Mesures de terrain -Prises de vues. -Contrôle sur production.


Etudiant : Aude Radreau
Intitulé : Etude préalable à la mise en place d’un Schéma Régional Biomasse en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Structure d’accueil : Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur

Descriptif :

Mission 1 : le stagiaire participera à l’élaboration du schéma régional biomasse

Activités confiées :

  • Participation aux réunions de préparation, de lancement de la démarche et aux comités techniques qui auront lieu pendant la durée du stage
  • Synthèse de la bibliographie existante en matière de biomasse et préparation de la concertation avec les partenaires et acteurs impliqués
  • Aide à la préfiguration de l’état des lieux de la biomasse (définition, flux, usages) et des scénarios
  • Propositions sur les modalités d’actualisation, d’actions à mettre en place pour optimiser l’usage de la biomasse

Mission 2 :
Le stagiaire participera à la mise en place d’une base de données de projets dits « exemplaires » en matière de transition énergétique, grâce à l’analyse de documents de planification du type plan climat. Il sera chargé de sélectionner les projets les plus aboutis et innovants en termes d’ambition, partenariats, gouvernance, etc…Ces projets seront ensuite classés et valorisés dans le wiki des territoires.

Activités confiées :

  • Lecture de documents issus des territoires,
  • Organisation des informations extraites (grâce à une grille de lecture),
  • Choix des projets les plus exemplaires,
  • Présentation des projets exemplaires dans une fiche type (1 page),
  • A partir des fiches, alimentation du « wiki des territoires », consultable par les acteurs des territoires

Résumé du mémoire :

Depuis août 2015 et la promulgation de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, toutes les Régions françaises doivent mettre en place un Schéma Régional Biomasse (SRB) dans les dix-huit mois qui suivent. Ce schéma a pour but de définir des objectifs de développement pour l’utilisation des ressources biomasses. Ces objectifs devront tenir compte de la quantité, la nature et l’accessibilité des ressources disponibles ainsi que de la situation actuelle de la filière. Le schéma devra également veiller à conserver un bon équilibre régional et une bonne articulation des différents usages de la biomasse afin d’optimiser l’utilisation de la ressource. Pour réaliser au mieux le SRB, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a décidé de réaliser une étude préalable afin de faire une première évaluation de la filière biomasse et de son potentiel de développement sur le territoire Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette étude comporte ainsi trois grands volets de travail, un état des lieux de la ressource, un état des lieux de la valorisation et une discussion sur les freins existants actuellement. L’état des lieux de la ressource biomasse a permis d’identifier plusieurs exutoires, la sylviculture, les sous-produits et déchets fermentescibles, la ressource algale et marine. Il montre une ressource à fort potentielle plus ou moins bien mobilisée en raison de freins techniques ou sociaux. En ce qui concerne l’état des lieux des valorisations, nous avons étudié à la fois celles énergétiques et celles non énergétiques. Il a ainsi été pris en compte pour l’aspect énergétique, les chaufferies-bois, la méthanisation, les biocarburants et pour l’aspect non-énergétique, le compostage, la chimie verte, l’écoconstruction et l’alimentation animale. Ces différentes valorisations ont un niveau de développement différent, certaines filières étant anciennes tandis que d’autres sont très récentes et attendent de se développer. Cette vision large a permis d’appréhender tous risques de concurrence entre les différents usages et d’évaluer le potentiel pour la création de nouvelles filières. Une identification de différentes problématiques techniques, sociales ou environnementales pour chaque filière a également été réalisée afin d’appréhender aux mieux les différents freins que la mise en place du schéma pourrait rencontrer.




PLAQUETTE MAEVA
Dépliant MAEVA

Responsable du parcours GEC

Xavier GIRAUD
giraud@cerege.fr
Tél : 04.42.50.74.17