Déconnexion
1 Master | 9 spécialités | 22 parcours |
AccueilMEDIATION

Cursus de formation


Recrutement

Conditions d’admission

La première année est accessible aux titulaires d’une licence Géographie et aménagement ; Sciences de la Terre ; Sciences de la Vie et de la Terre ; Sciences de la Vie. Un accès direct aux parcours de seconde année est possible pour les titulaires d’un M1 d’une mention jugée compatible.
Dans tous les cas, l’accès est soumis à sélection compte tenu de capacités d’accueil limitées de chacun des parcours.

Public concerné

Etudiant en formation initiale ou continue justifiant un niveau Bac+3 (éventuellement par VAP) et souhaitant préparer le master en présentiel, ou par VAE mais aussi à distance pour certains parcours.

Cursus

Un des moments forts de la formation en situation est l’organisation complète d’un colloque en semestre 3

Points forts

Un des moments forts de la formation en situation est l’organisation complète d’un colloque en semestre 3. Les trois colloques qui ont été organisés par les étudiants depuis la création de la spécialité ont réunis 390 personnes. Il s’agit de colloques parfois spécialisés et parfois tout public : « La médiation en Environnement : pratiques professionnelles et émergence d’une identité » (promotion 2008-2009) en janvier 2009, « Nos poissons d’eau douce : dernières nouvelles scientifiques » en décembre 2009 (promotion 2009-2010), « BiodiverCité Phocéenne » décembre 2010 (promotion 2010-2011).
Le prochain colloque aura lieu en décembre 2011, en relation avec l’année de la Chimie. Il s’intitulera « Marseille en Molécules ».

Dans le cadre échanges entre l’Université et les collèges, les étudiants assurent plusieurs journées d’animation scientifique à destination des collégiens et 3 animations, en collaboration avec la Maison des Sciences de l’Université de Provence. Depuis 2010, les M2 médiation participent à l’animation des stands au Village des sciences en octobre à Marseille.

Par ailleurs le cursus prévoit également la participation pour apprentissage à des colloques scientifiques organisés dans la Région La participation à ces colloques permet aux étudiants de se familiariser avec les modes de transmission usuels des scientifiques, et d’en analyser les intérêts et limites afin de proposer après retour une analyse encadrée par des enseignants de l’équipe pédagogique.

Architecture

Partenariats

  • Les enseignants et chercheurs des laboratoires du domaine de l’environnement porteurs de la mention (Cerege, IMBE, ISM2, LCE, et la fédération de recherche ECCOREV).
  • également ceux des laboratoires suivant :
    Centre N. Elias (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, EHESS)
    Apprentissage Didactique Evaluation Formation (ADER)
  • et des professionnels des organismes publics et privés en lien avec la médiation scientifique de l’environnement

Cette formation est avant tout une formation professionnalisante qui implique l’entrée directe dans la vie active. Nous avons toutefois choisi de maintenir la possibilité d’une orientation recherche en particulier dans le secteur de la médiation /communication/didactique à travers des laboratoires très spécialisés dans l’environnement ou dans le champ de la communication scientifique.
Pour autant, les étudiants ne sont pas du tout coupés du secteur de la recherche, puisque c’est précisément le cœur de leur activité : membre actifs et organisateurs de colloques scientifiques, ils peuvent ainsi mettre en pratique leurs apprentissages sur les difficultés de compréhension entre différentes disciplines, et qui plus est entre chercheurs et professionnels.

Compétences visées

Les métiers de la médiation scientifique en environnement, qui se situent à l’interface sciences-société sont en plein Les professionnels, sont aussi de plus en plus en demande de VAE dans ce domaine, ce qui est un indicateur fort du besoin en la matière.
Nous développons un partenariat très important avec des organismes de vulgarisation scientifique, qui créent des postes et qui sont fortement demandeurs de stagiaires : Service de communication de l’IRD, du CNRS, Parcs, Maison des Sciences de l’Université, Muséums et Milieux associatifs.
Le développement de structures de gestion et/ou de protection de l’environnement dans l’ensemble de l’espace européen, dont un des objectifs est la communication de l’action vers le public, devrait profiler de nouveaux débouchés à nos étudiants.
Enfin, les nouveaux métiers de la médiation scientifique en environnement apparaissent également au niveau des collectivités locales et aussi chez les industriels.

Post formation

La Spécialité Médiation offre un liste diversifié dans le choix de son futur métier

Passage en M2 SET

Passage dans un autre M2

Poursuite doctorat

Métiers visés

Enseignant, Responsable scientifique dans de nombreuses structures,
Médiateur, Formateur Associations menant auprès d’un public varié des activités qui
permettent de développer la connaissance, la prise de conscience et le respect de
l’environnement par exemple : Ferme pédagogique, Aquarium, Naturoscope, Maison
Régionale de l’Eau, Maison Régionale de la chasse, Relais Nature, Associations
pour le développement d’un loisir scientifique, Centres documentation pédagogique,
Parcs régionaux et nationaux, Agora des Sciences, Muséum, Office National de l’eau
et des milieux aquatiques, Entreprises et associations du domaine des énergies
renouvelables, promotion des entreprises et des techniques, informations aux
personnels et aux publics, collectivités locales,…. .




Plaquette Médiation
Dépliant Médiation

Responsable de la spécialité

Rémi CHAPPAZ
remi.chappaz@univ-amu.fr
+33 04 13 55 07 52