Déconnexion
1 Master | 9 spécialités | 22 parcours |
AccueilSC-EAUM1 Sciences de l’Eau

Contenu du parcours


Offre de formation

[M1 GEMA - Unités d’enseignement]

Semestre Code Intitulé

Contenu
ECTS (1)
1 TC1 Traitement des données 6
1 TC2 Grands enjeux environnementaux 6
1 GM2 Hydrobiologie – Fonctionnement des écosystèmes lotiques et lentiques 5 1j
1 GM50/GR50 Hydraulique et hydrologie 5
1 GM51 Microbiologie environnementale et sanitaire 5
1 GM52 Acteurs de l’eau et outils de planification 3
2 TC3 Projet environnemental tutoré 6 3j
2 TC4 Anglais & Communication 6
2 GM53a Hydrogéologie et transport de contaminants 3
2 GM53b Dynamique fluviale et prévention des inondations 3
2 SIG Géomatique/SIG/Télédétection 6 2j
2 GM5 Hydrobiologie - effets des perturbations sur les écosystèmes 6 2j

(1) UE incluant des jours de terrain

10/04/15 - KM

Enseignements pratiques

Les enseignements pratiques prennent la forme de travaux pratiques, écoles de terrain, stages de terrain (1 stage de terrain de 3 à 4 jours par semestre) et/ou visites d’entreprises, séminaires de recherche, stages en entreprise et laboratoires ...

Une sortie à Apt le long du cours d’eau du Calavon a permis aux étudiants de mettre en pratique les enseignements reçus.

Sortie : dynamique fluviale et prévention des inondations - Apt

SITUATION ET CONTEXTE
C’est dans le cadre de leur cursus de Master 1 que les étudiants du parcours SC-eau (et GERINAT), UE Dynamique fluviale et prévention des inondations (code GM53b), se sont rendus sur les berges du Calavon, près d’Apt. Le Calavon (ou Coulon dans sa partie aval), d’un bassin versant de 1 000 km2, est un affluent rive droite de la Durance, entre le Luberon et les Monts de Vaucluse. Passant par les villes d’Apt et de Cavaillon, la gestion du Calavon pose des questions propres au cours d’eau méditerranéens à la fois soumis :
- à des crues et inondations conséquentes, détruisant les berges, menaçant des infrastructures et des habitations,
- à de longs étiages sévères révélant des difficultés de partage de la ressource, entre milieu et usages, et de maintien de la qualité des eaux sous l’influence des rejets des collectivités jalonnant son parcours.
La gestion des cours d’eau étant un thème majeur dans cette UE, les étudiants ont cherché à diagnostiquer les situations justifiant l’engagement d’études et de travaux, à adapter les interventions à réaliser, à comprendre les techniques d’aménagement utilisées. Le thème de la restauration écologique a été abordé.
OBJECTIFS ET PROGRAMME
Objectifs : L’objectif principal de cette sortie a donc été de comprendre les différents enjeux que représente la restauration des berges et du lit du cours d’eau, et tout particulièrement les diverses techniques mises en œuvre pour la protection et des berges et la restauration du cours d’eau qui ont été utilisé pour protéger certains secteurs vulnérables tout en préservant la qualité des milieux aménagés. C’est dans cette optique que les étudiants ont visité différents aménagements mis en place dans différents secteurs présentant des enjeux distincts. L’aspect de protection du patrimoine a été mis en avant ainsi que l’aspect recyclage des eaux usées.

Programme : Les étudiants se sont donc rendus sur les berges du Calavon, tout d’abord à Apt où le lit a été élargi (création d’une banquette/risberme) afin de favoriser son écoulement lors des crues telles celles qui ont affecté le cours d’eau en 1994 et 2008. Puis au Hameau du Chêne, les étudiants ont pu voir un ouvrage spécifique de protection contre l ‘érosion associant génie civil en pied de berge et génie végétal sur sa partie supérieure. Cet ouvrage est efficace contre la divagation du cours d’eau et permet de reconstituer sur la berge une végétation adaptée et protectrice dans le temps.
Des aménagements de plus grande ampleur ont été visités à la Bégude (commune de Goult) où la rivière a largement divagué et détruit des terres agricoles au cours des crues successives. : un second chenal a ici été crée pour dissiper et déconcentrer les écoulement en crues, associé à un épi déflecteur et des ouvrages de protection mixtes destinés à protéger les terres agricoles et la via Domitia présentant un fort intérêt patrimonial.
L’arrêt sur le pont Julien, pont romain surplombant le Calavon et longé par la Via Domitia, marque un autre aspect de la gestion du Calavon : la protection du patrimoine archéologique face aux crues du Calavon.
La visite de la station d’épuration de la commune de Roussillon (lien1) a permis d’étudier sur site un système naturel, rustique et efficace d’épuration des eaux usées par l’utilisation de filtres plantés de roseaux.
La sortie s’est achevée sur la visite de la Fontaine de Vaucluse, source de la Sorgue et point de sortie des eaux des karsts des Monts de Vaucluse.
QUI CONTACTER ?
Responsables de la sortie :
Jean Christophe Roditis (jc.roditis@gmail.com)

Rédigé le 22 mai 2017 (CL)
Crédits photos : Aix-Marseille Université / Camille Lepaulard

Stages de terrain

Les stages de terrain sont l’occasion de placer les étudiants en Activités de Mise en Situation par le biais de l’Apprentissage Par Projet.

2 stages de terrain sont organisés au cours du M1 :

  • le second stage de terrain de 3 jours se déroule à Vars où les étudiants découvrent le fonctionnement des sources hydrothermales de la région ainsi que leurs propriétés physico-chimiques, et les problématiques liées au fonctionnement des stations d’épuration en milieu de montagne

Stage de terrain 2014 : cliquez ici
Stage de terrain 2015 : cliquez ici