Déconnexion
1 Master | 9 spécialités | 22 parcours |
AccueilSC-EAUM2P Parcours GEMA

M2P Parcours GEMA

Gestion des Eaux et des Milieux Aquatiques

Objectifs

- Le programme du parcours GEMA a pour objectif de former des professionnels(les), spécialistes de la gestion durable et concertée de la quantité et de la qualité des ressources en eau. Dans ce champ d’activité, il cible des fonctions dans le public ou le privé, auprès des collectivités territoriales, auprès de bureaux d’études, ou auprès de toute entreprise souhaitant mieux gérer sa ressource en eau et ses rejets dans le milieu naturel.

La formation bénéficie des enseignements des laboratoires universitaires IMBE, LCE et CEREGE mais également de partenaires de recherches publics et privés (IRSTEA, Maison Régionale de l’Eau, Tour du Valat, EDF, ONEMA, Agences de l’Eau, Bureaux d’études,...). Ces intervenants permettent aux étudiants d’acquérir les compétences et les connaissances théoriques et pratiques dans les domaines de l’hydrogéologie, de l’hydrologie et du fonctionnement des hydrosystèmes superficiels et souterrains, de la biologie et de la microbiologie aquatique, de la chimie analytique des pollutions naturelles et anthropiques, de la biogéochimie et de l’hydrochimie,de l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies d’améliorations de la qualité des eaux, tout en développant des compétences en outils informatiques de cartographie et de télédétection, de modélisation hydrologique et hydraulique .

Sont ainsi traités entre autres : le fonctionnement des milieux aquatiques (lacs et rivières) et de leurs communautés aquatiques, le fonctionnement des hydrosystèmes superficiels et souterrains, , les techniques de réhabilitation d’écosystèmes perturbés, les aspects chimiques et microbiologiques de la qualité des eaux, les mesures et les outils de gestion en vue de la surveillance et de la diminution des effets anthropiques sur les ressources en eau et des plans de gestion et d’action en cas de crises naturelles (inondations, crues, sécheresse).

Ces enseignements scientifiques sont replacés dans un contexte de gestion durable et intégrée de la qualité et de la quantité des eaux au moyen d’approches économiques, juridiques, administratives, et sociales.

Mots-clés

  • Conservation et réhabilitation des milieux aquatiques
  • Hydrologie et hydrogéologie quantitative
  • Gestion intégrée des ressources en eau
  • Droit de l’eau
  • Analyse et réactivité des contaminants
  • Traitement de l’eau

Accès

La formation est accessible aux étudiants titulaires d’une première année de Master, de la spécialité Sciences de l’Eau ou de tout autre Master en adéquation avec la formation proposée. L’accès est soumis à l’approbation de l’équipe pédagogique, le critère de sélection primordial étant la maîtrise des pré-requis nécessaires.

Points forts

  • Formation s’appuyant à la fois sur des cours magistraux, des travaux dirigés, des travaux pratiques, des activités de mise en situation et des apprentissages par projet et/ou par problèmes
  • Nombreuses sorties pédagogiques complétées par des stages de terrain
  • Réseau de professionnels extérieurs intervenant dans le parcours, assurant le lien entre apprentissage scientifique et application en gestion de l’eau et des milieux aquatiques et favorisant la recherche de stage puis d’emploi des étudiants
  • Des petites promotions (20 étudiants au maximum) permettant une meilleure interaction entre les intervenants et les étudiants
  • Un réseau d’anciens étudiants dynamique apportant des offres de stage et des offres d’emploi.
  • Stages professionnalisants de 6 mois avec soutenances en septembre
  • Des certifications complémentaires qui font un "plus" sur un CV : C2I® "Métiers de l’environnement et aménagement durables", TOEIC et, en option, une préparation aux examens de la fonction publique territoriale.

Devenir des étudiants

Les étudiants du parcours GEMA se placent majoritairement dans les structures privées (bureau d’études d’impact environnemental, études hydrauliques, qualité des eaux et dans les sociétés du traitement et/ou de l’épuration des eaux) , puis dans les structures publiques telles que les syndicats de rivières, les agences de l’eau, l’office national des eaux et des milieux aquatiques, ... Plus rarement, les étudiants continuent leurs études en thèse de doctorat.
Détails concernant les structures d’embauche SC-EAU, cliquez ici